Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 14:33

Première réunion syndicale de l'année. Laissons de côté les discussions sur la situation générale de l'Education nationale, pour nous concentrer sur les problèmes locaux évoqués dans les dix dernières minutes :


-Certains cours se tiennent dans des préfabriqués posés depuis dix ans dans la cour de l'établissement ; la porte de l'une de ces salles de classe précaires a été arrachée et repose comme un vestige archéologique contre le mur du fond ; le problème a été signalé il y a cinq mois mais il perdure, car l'huisserie est d'un modèle ancien quasiment introuvable aujourd'hui. Une rénovation matérielle complète de l'établissement figure paraît-il au nombre des projets du Conseil régional, mais certains collègues âgés observent que c'était déjà le cas il y a quinze ans. 


-Il n'y a plus de lumière dans aucune des trois cabines des toilettes des professeurs. J'ai signalé ce problème le lendemain de la rentrée. J'ai appris aujourd'hui pourquoi ce signalement n'a eu aucune conséquence : nous n'avons plus d'ampoule, et il semble assez compliqué d'en racheter de nouvelles. J'ignore si le problème se situe à l'intendance, à l'agence comptable ou dans les services techniques. En attendant on pisse dans le noir. Une collègue voit des avantages à cette situation, car elle oblige les hommes à s'asseoir. Soupçonnant la salope d'avoir elle-même saboté nos lampes je résous de l'entraîner à la première occasion dans l'un des lieux obscurs.


-Beaucoup de nos nombreux ordinateurs sont en panne, ou infectés, ou déconnectés d'Internet, etc. Nous avons au lycée, depuis plusieurs mois, un agent dont la tâche quasiment unique consiste à assurer la maintenance de ce matériel -appelons-le François. Mais après s'être manifesté dans les semaines qui ont suivi son recrutement par quelques bizarreries comme des irruptions inopinées dans nos cours, cette personne s'avère totalement incompétente. Nous découvrons alors avec étonnement que l'emploi qu'elle occupe est protégé, c'est à dire qu'il est prioritairement destiné à des personnes souffrant d'un handicap physique ou psychologique. La situation présente est bloquée : en effet le chef de travaux, supérieur hiérarchique direct de François, se refuse pour motif humanitaire à demander son remplacement. Le précédent titulaire de l'emploi protégé s'est suicidé l'année dernière en se jetant de son bureau du quatrième étage.


-Au fond d'une de mes salles de classe, une grande armoire fermée au cadenas. Le meuble n'a pas été ouvert depuis trois ans au moins. Celui ou celle qui l'a fermé a disparu en emportant la clé. J'ai demandé qu'on cisaille le cadenas pour disposer d'un espace de rangement et, le cas échéant, récupérer le contenu du meuble. C'était il y a dix-huit mois. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ali Devine - dans Au lycée
commenter cet article

commentaires

kobus van cleef 17/09/2012 22:21


faudra demander à karim la pince monseigneur de son grand frère pour ouvrir le casier restant...


mais je doute qu'il se contente de si peu


 


la pince monseigneur c'était pour les seigneurs de la cambriole....


 


je sais plus si ça existe , les seigneurs de la cambriole....

Ali Devine 18/09/2012 23:49



Non, là comme ailleurs la révolution a eu lieu, et le Tiers-Etat a pris le pouvoir.



Matt Riss 14/09/2012 17:46


En voilà une bien belle rentrée !


Cette année je suis sur deux établissements (TZR oblige), 12h ici (à 100m de chez moi) et 4h dans un établissement tout neuf ! (mais dois-je préciser qu'il y a aussi quelqu'un qui vient pour 4h
dans l'établissement où j'en fait 12). Panneaux solaires sur les toits, lumière qui s'éclaire toute seule dans les salles, régulation de la température, arbres magnifiques plantés ici et là dans
la cour, zones ombragées, foyer pour les élèves avec un babyfoot, cantine où tu poses ta main pour qu'elle soit détectée. Il paraît que cela a coûté cher. Le jour de la rentrée, les profs
principaux, puis les cpe, puis les principales sont venus tour à tour pour bien insister sur le fait que "toute dégradation serait sévèrement punie". Tu m'étonnes. Bonne rentrée cher Ali !



 

Ali Devine 15/09/2012 00:40



Bonne rentrée à vous... et essayez de ne pas dérégler l'éclairage en éternuant...



utile baron 14/09/2012 11:19


Bonjour,


L'usage de l'humour peut produire aussi de bons résultats !


Courage !

Drieu 14/09/2012 06:50


Salope???? On ne dirait pas mieux!!! Parlons vrai, parlons franc et appelons une salope une salope!!

Moot 13/09/2012 21:37


Quand j'étais en prépa, il y a de cela un quart de siècle, le concierge du lycée, surnommé "bocal", était un bénéficiaire de ces emplois protégés. Je me demandais déjà à l'époque comment
on pouvait affecter à un tel poste "de confiance" une personne aussi manifestement inapte à assurer convenablement son service.

Ali Devine 13/09/2012 22:23



On devrait plutôt les affecter dans les rectorats, le travail ne serait pas beaucoup plus mal fait...