Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 00:32

De mon proviseur. Le lundi 18 (jour de blocage).

 

Chers collègues,

 

Je vous informe que pour des raisons de sécurité l'établissement sera exceptionnellement fermé demain mardi 19 octobre toute la journée.

 

Cordialement.

 

*   *   *

 

De mon proviseur. Le mardi 19.

 

Chers collègues,

 

Suite aux dégradations commises tout récemment, les conditions de sécurité n'étant pas encore rétablies, les cours demain mercredi 20 octobre sont suspendus toute la journée.

Sauf avis contraire les cours reprennent normalement jeudi 21 octobre.

 

Cordialement.

 

*   *   *

 

De mon proviseur. Les cours n’avaient pu avoir lieu le jeudi 21.

 

Chers collègues,

 

Par mesure de sécurité les cours sont suspendus le vendredi 22 et samedi 23 octobre, la reprise des cours s'effectuera le jeudi 4 novembre.

 

Avec mes cordiales salutations et souhaits d'excellentes vacances.

 

*   *   *

 

Voilà. Les bloqueurs ont gagné. Hormis le froid de novembre ils n’ont aucune raison de ne pas récidiver à la rentrée.

 

Je suis physiquement en pleine forme en raison de cette période de chômage forcé mais je ressens au contraire une sensation de grande lassitude intellectuelle, de confusion croissante. J’ai fait grève contre la loi Woerth, mais le bordel actuel me fait horreur. Sarkozy et son action ne m’inspirent que du mépris ; mais l’alternative représentée par la gauche Aubry-Joly (care et moraline) n’a, c’est bien le moins qu’on puisse en dire, rien d’exaltant. Je suis un républicain. Mais si je devais désigner deux personnages susceptibles d’incarner l’état actuel de la République, je citerais sans doute Youssouf Fofana et Jacques Attali –la base et le sommet, également pourris. Je suis un enseignant qui n’a pas pu faire une heure de cours dans les dix jours qui ont précédé le début des vacances de Toussaint, et je mentirais si je disais que j’en étais triste : en lisant les messages égrenés ci-dessus, je pensais « après tout, quelle importance ? »

Enfin je suis un patriote ; mais les motifs que j’ai d’aimer ce pays se situent désormais de façon quasi-exclusive dans un passé qui s’éloigne. Certes il ne faut pas dramatiser la situation où nous nous trouvons, ce ne sont que des grèves et des manifestations, assorties de quelques débordements, contre une loi injuste et mal faite. Mon impression toutefois est qu’on voit dans ces évènements que la démocratie ne fonctionne pas, que nous ne nous supportons mutuellement plus, et que la France, incapable d’accomplir un geste sans douleur, bout en même temps de rage et de violence. Ce pays est au cœur de ma vie, au cœur de mon cœur depuis si longtemps que je ne saurais dire quand il y est entré, mais je le vois aujourd’hui comme un organe qui se nécrose. A titre privé je suis très heureux, j’aime ma femme et mes deux enfants ; je possède le bel appartement où je vis ; mon travail présente au fond assez peu de difficultés et s’il m’apporte quelques soucis, il y a toujours des satisfactions. Un bon livre, un bel arbre, une bière belge suffisent à me réjouir. Mais j’ai presque honte de ce bonheur quand je sens, dans le même temps, que la France est si mal en point, la France à qui je crois devoir ce que j’ai de meilleur. Je voudrais faire quelque chose pour l’aider, et d’ailleurs c’est essentiellement ainsi que je concevais mon métier à l’origine, comme un hommage et un service que je rendais à cette bien-aimée. Et j’y crois encore ; parfois. Mais du reste je ne sais absolument plus quoi faire pour elle qui meurt sous mes yeux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Devine - dans Au lycée
commenter cet article

commentaires

Sofiya 08/12/2011 15:40


Il y a quelque chose d'assez désagréable dans le fond à vous lire vous plaindre sur vous meme....Ce blog est vraiment une énigme: que faites vous encore en France?

Ali Devine 05/01/2012 15:32



Je fais ce que je peux pour qu'Elle continue d'exister.


Merci d'avoir passé un peu de temps à tenter de résoudre "l'énigme", mais vous n'étiez pas obligée, vous savez.


 



nath01 07/11/2010 10:20



bonjour,


bon, répondre aux commentaires c'est sympa, mais les lecteurs trépignent, ils veulent des articles !!! et en annonçant que vous élargissez votre champ de tir, vous n'arrangez pas votre cas...


vous voyez, vous commencez à sentir la pression populaire et son aggressivité...j'imagine que ça doit être dur à vivre, mais c'est le jeu...


amicalement



nath01 27/10/2010 21:13



quel bonheur de vous voir revenu sur la toile..tant pis pour le livre qui ne s'est pas fait..je trouve que le "court", la chronique vous va si bien.. j'avais l'ancien site en "marque pages" et
regardais distraitement si la lumière revenait...


une "vieille" collègue en lycée, autrefois en collège de banlieue, que vos chroniques ont réjouie et fait réfléchir !



Ali Devine 06/11/2010 16:48



Merci beaucoup. Il y aura certainement moins d'anecdotes croustillantes sur ce blog-ci que sur le précédent, parce que les lycéens se tiennent tout de même un peu mieux que les collégiens ; mais
j'espère justement, quand j'aurais un peu plus de temps qu'à présent, y publier des choses un peu différentes, analyses commentaires, textes personnels, voire un peu de fiction. A bientôt !